Presse

Olympe de Gouges, Une vie comme un roman

Extraits

J’ai commencé à lire le livre de Joëlle et je ne l’ai plus quitté jusqu’au dénouement tragique de cette jeune provinciale du 18e siècle (on dirait aujourd’hui la France profonde) qui vécut un destin exceptionnel eu égard à son sexe et à son époque. […]

Adulée par les hommes de son époque, mais haïe également pour ne pas être restée dans les limites assignées aux femmes par les penseurs révolutionnaires ( cela a légèrement changé depuis 1968 et ” encore “), elle nous émeut et nous passionne ! Merci Joëlle !

Catherine Bloch, décembre 2008

www.magazette.fr