Correspondance Saint-John Perse / Roger Caillois 1996

Edition établie et annotée par J. Gardes-Tamine, Cahiers Saint-John Perse, n°13, mai 1996, Gallimard

Si la correspondance entre Alexis Leger/Saint-John Perse et Roger Caillois ne frappe pas par son abondance, elle retient pourtant l’attention par le témoignage qu’elle offre sur la vie littéraire des écrivains ou critiques en exil, et sur les conceptions poétiques du poète et de son critique. On peut ainsi suivre les étapes de la publication d’Exil et, plus tard, celles de la rédacion de la Poétique de Saint-John Perse. Mais surtout, cette correspondance confirme que l’œuvre de Saint-John Perse n’est pas seulement constituée de ses recueils de poésie et de tous les fragments de prose qu’il a accueillis dans le volume de la «Pléiade», mais qu’elle s’étend jusqu’à la moindre lettre privée, car toutes sont écrites avec le même soin et selon les mêmes procédés que les textes destinés au public. Il n’existe pas d’opposition entre un échange amical et spontané, délivré de tout souci de publication, et une correspondance fabriquée comme une œuvre littéraire pour les besoins de l’édition. L’abandon que requiert l’amitié ne supprime pas le contrôle de qui veut faire de sa vie une œuvre.

Racine ou la modernité du classicisme, 2015

Paru aux éditions en ligne recoursaupoeme  - Septembre 2015 Ce titre apparaîtra sans doute paradoxal, à mes yeux il ne l’est pas, car je crois à une forme d’éternité de certaines oeuvres, à une actualité permanente, et je me suis nourrie autant de Virgile et de Racine...

Cours de grammaire française – Armand Colin 2015

Sous la direction de Joëlle Gardes Tamine, Armand Colin, 2015 Une grammaire pour l'étudiant dès la première année en lettre modernes qui trouvera l'essentiel dans les fiches, et pour les candidats aux concours de recrutement de l'enseignement qui approfondiront leurs...